Lever de Terre sur la Lune

Lever de Terre sur la Lune

Je viens de regarder un film documentaire sur Arte « Dans l’ombre de la Lune » qui raconte l’histoire de l’aventure Apollo jusqu’aux premiers pas sur la Lune.
Le reportage est très agréable à voir, bien raconté par les astronautes des différentes missions qui ont marché sur la Lune. Les images sont belles, le rappel historique très bien fait.

Le voyage n’était pas sans risque. Le relatif peu de morts des missions tient du miracle compte tenu de la technologie de l’époque et de la rapidité incroyable avec laquelle les missions se sont enchaînées.
Les risques de ces voyages ont donc été pris en connaissance de cause et tout les astronautes ont accepté d’y laisser leur vie, de tout perdre le cas échéant, pour aller faire ce voyage insensé.

Le plus saisissant de tout ce reportage, ce sont les 10 dernières minutes, quand le réalisateur rassemble le témoignage des astronautes sur leur vécu émotionnel par rapport à ce voyage.
Ils restituent des paroles d’une incroyable profondeur qui montre l’évolution extraordinaire que ce voyage leur à fait faire en tant qu’être humain. L’un raconte son extase sur le chemin du retour et la compréhension soudaine qu’il a eu de l’unité du monde en voyageant dans l’espace entre la Terre la Lune et le Soleil. Un autre comprend que la Terre qu’il contemple comme un joyau incroyable perdu dans l’espace, qu’il compare à un oasis de l’espace, ne peut pas être le fruit du hasard, mais serait une merveille de création; l’oeuvre d’un créateur. Un autre raconte comment il a été touché par le fait que tous les gens qu’il rencontrait de part le monde, en Afrique, en Asie en Europe, lui disait « On a réussi », comme si l’humanité entière avait participé d’un seul geste à cet exploit.

Le bouleversement de ces hommes est profond et la dimension qu’ils ont pris dans leur évolution est fulgurante. Les soucis du quotidien leur semble dérisoire, il ne comprennent pas que nous n’apportions pas plus de soin à la Terre pour nos enfants. Ils ne comprennent pas pourquoi nous ne sommes plus capables de nous émerveiller de la vie qui grouille sur Terre. De leur espace lointain et dans la fragilité qui était la leur, à la merci d’une pichenette fatale à des 100 aines de milliers de kilomètre de la Terre, ils ont était touché par la beauté et la fragilité de la vie sur notre globe.

Ils étaient avec des esprits scientifiques et cartésiens, en militaires formés à défendre la gloire de leur Nation, et ils sont revenus de ce plus lointain voyage qu’ai fait l’homme, en homme profondément évolué et transformé, ayant développé une spiritualité profonde, un amour de la vie et une gratitude hors du commun.

C’est pour moi le plus incroyable exemple que je peux donner pour expliquer les cercles relationnels. C’est lorsque que nous nous éloignons que nous pouvons vivre des expériences qui transforment nos vies. C’est lorsque l’on se détache des attaches de notre centre que l’on entre dans la dimension profonde de l’être humain.

Seul l’éloignement nous permet de développer le discernement. C’est ce qu’ils ont fait à l’échelle de la planète, de l’humanité. Leur éloignement de la Terre leur a donné un discernement extraordinaire sur la merveilleuse planète qui est la notre, le jardin d’Eden comme ils disent.

Bien sûr leur voyage physique n’est pas à la portée de tout le monde. Mais il est à notre portée à tous d’apprendre à nous détacher de nos entraves affectives pour nous éloigner et apprendre à aimer la vie encore plus fort.