Plus cela va, plus Google met l’accent sur le pur contenu dans ses référencements de sites et moins les meta données, les mots clés, ont de l’importance. Il va être de moins en moins facile de tricher pour faire référencer un site correctement.

Aujourd’hui, en résumé, ce qui fait la qualité de référencement d’un site est :

– la qualité de son contenu, dont l’originalité est de plus en plus importante. Les sites qui dupliquent du contenu pour multiplier des positions de référencement se font sanctionner.

– les mises à jour régulières est toujours un critère primordiale. Songez que le web est une vraie poubelle dans laquelle des millions de sites et de blogs à l’abandon flotte à la dérive. depuis des années. Pour Google il est primordial de ne pas nous orienter vers ces zones d’errance. Il est donc drastique sur le classement des sites qui ne sont jamais mis à jour.

– les qualités techniques, respects des normes, et maintenant la vitesse d’affichage des pages deviennent des critères importants.

Les trucs et astuces existent toujours pour optimiser son référencement, mais Google leur fait la vie de plus en plus dure et finalement, il tente d’honorer les sites qui ont une correspondance réelle avec la recherche des internautes. C’est la philosophie de Google depuis toujours, et elle semble s’accentuer encore. Les fameux « Mots clés » ne sont plus utilisés pour déterminer la pertinence de classement des pages et pleins d’autres veilles techniques qui étaient finalement un peu éloignées de la pure analyse éditoriale du site, ne servent plus à rien.

Alors pour réaliser un bon référencement et recevoir de son public un bon écho, il est donc de plus en plus important de ce centrer sur les mots justes, juste les mots justes.

C’est quelque fois difficile de trouver ces mots justes. Ecrire sur soi ou son activitésans y mettre tout un tas de résistances ou de croyances qui brouillent le message est un art difficile à exercer seul.

On écrit avec une intention consciente (je veux faire connaître mon activité) et avec des intentions inconscientes qui cachent nos colères, frustrations et peurs. Lorsque ces intentions inconscientes s’expriment à travers nos mots, elles perturbent le message et le brouille. Et on perd, force et pertinence.

J’ai vu ces derniers temps s’exprimer de l’information qui cachait de la colère, de la fermeture à la place d’une invitation, de la manipulation à la place de l’amour… Que ce soit dans les mailings ou dans les sites nos mots nous trahissent toujours s’ils ne sont pas exprimé avec justesse.

En travaillant la conscience de ce que l’on écrit avec un accompagnant en communication, on se rapproche de la vérité de ce que l’on veut transmettre et donc de son intention profonde. On touche alors mieux son public et de manière plus profonde et plus juste en ayant épuré nos intentions cachées.

L’évolution des technologies de la communication restitue de plus en plus exactement et parfaitement les messages conscients et inconscients que nous envoyons. S’il on veut suivre ce monde et s’y sentir bien, c’est à nous, maintenant, de nous rapprocher  consciemment des messages que nous émettons et d’arrêter de s’imaginer que l’on peut faire l’économie d’une conscience accrue de notre manière de communiquer.

Alors prêts à aligner vos intentions profondes avec vos mots ?