Avant que l’Internet ne prenne la place qu’il a aujourd’hui nous disposions d’une palette d’outils séparés pour gérer la communication professionnelle : des papiers à en-tête et des cartes de visites pour poser l’identité visuelle, des plaquettes pour poser le positionnement institutionnel, des campagnes de publicités pour la communication commerciale, des portes ouvertes et des salons pour développer un contact humain direct avec les clients, des boutiques physiques ou des catalogues papier pour diffuser et vendre les produits, des succursales pour se diversifier à l’étranger, des centres de gestions pour gérer la logistique et les stocks, des services comptable pour facturer et gérer les aspects bancaires, un département juridique pour cadrer légalement l’activité…

Derrière chacun de ces outils professionnels se cache une compétence, un métier, une personne : graphiste, concepteur, commercial, vendeur, hôtesse, animateur, comptable, routeur, gestionnaire de stock, juriste…

commande Avant l’Internet, créer ou modifier un de ces outils était un projet complet en soi : « Création ou refonte de la charte graphique », « Création d’un catalogue de produits », « Création d’une boutique physique », « Lancement d’une campagne de publicité », « Ouverture d’une succursale », « Participation à un salon », « Création des journées portes ouvertes », « Création du système de gestion des commandes, d’expédition et de stocks », « Création de nouveaux contrats »…
Chacun de ces projets plus ou moins complets exigeaient qu’une équipe avec des compétences dédiées se consacre pleinement à leurs réalisations pendant plusieurs mois, fasse appel à des compétences spécialisées dans l’entreprise ou à des prestataires ayant en main des métiers pointus et maîtrisés.

Aujourd’hui l’Internet permet de concentrer en un seul projet tous ces métiers. Un simple site web porte potentiellement :

  • l’identité graphique,
  • le discours institutionnel,
  • le catalogue des produits ou des services,
  • le référencement qui remplace la publicité,
  • le système de gestion de commandes et des stocks pour les produits ou bien, pour les services, des systèmes de paiement et de réservation
  • des systèmes de téléchargement en ligne qui sont une autre forme d’expédition,
  • le système bancaire avec les paiements direct en ligne
  • les conditions générales de ventes et les mentions légales qui sont de vraies cadrages juridiques,
  • des espaces de communication et d’échanges avec les prospects et les clients au travers des blogs et des liens avec les réseaux…

Un simple site web peut devenir un projet gigantesque en terme d’implication personnel car il concentre tout ce qu’une activité professionnelle peut contenir de communication et de relation avec ses clients. Il s’agit donc d’un projet extrêmement impactant du point de vue humain. Il questionne un individu ou un groupe d’individus sur ses compétences, sa volonté et ses capacités à gérer tout ces corps de métiers.

C’est encore plus impactant quand une personne seule s’attelle à la tâche. L’Internet permet aujourd’hui à un artisan de manipuler des outils de communication qui, dans le principe et leur implication, seront similaires à ceux d’une grande enseigne. Tout le monde communique sur le web alors qu’autrefois la communication était une affaire de spécialiste.

accueil_happychoices Une personne que j’ai accompagné à la réalisation de son projet de boutique en ligne vient de sortir son site : happychoices.fr. Elle a le profil d’un artisan de luxe et en tant que tel elle ne pouvait rien laisser au hasard. Le processus de création de son site à durer 3 ans durant lesquels elle a traversé toutes ces questions : son identité graphique, la structuration de son catalogue, la gestion de ses stocks, des paiements, le suivi des commandes, les expéditions, la facturation, la mise en place d’un blog, les aspects juridiques, son positionnement, sa communication… Dans le même temps elle continuait sa production artisanale de luxe et se structurait pour développer une plus grande capacité à produire.

Elle a fait une grosse partie de ce travail seule ou en allant chercher les bonnes personnes pour l’aider. Ce fut pour elle un vrai parcours du combattant, avec des doutes, des remises en question permanentes, des bonnes et des mauvaises surprises au gré des choix qui furent faits jusqu’au nom du site qui changea plusieurs fois et les nom de domaine avec. Faire un site web avec son degré d’implication personnel très élevé, lui a demandé d’intégrer tous ces corps de métier, si ce n’est dans leur technique de réalisation, au moins dans la compréhension de ce qu’il traitait, impliquait, et dans une capacité de choisir ce qu’elle voulait, ce qui est en soit une énorme responsabilité. À bien regarder, trois ans, ce fut plutôt rapide pour une personne seule qui partait sans aucun bagage ou presque en matière de création d’activité et de projet internet et avec un tout petit budget.

On croit souvent que faire un site web est un projet rapide à mettre en œuvre parce que la technologie est là. Il est préférable de relativiser les promesses de l’informatique quand a la rapidité de la mise en œuvre des projets et à leur réalisation à bon marché. Il y a un grand fantasme qui consiste à croire que tout est possible pour presque rien. C’est faux. Les promesses de l’informatique sont très souvent surévaluées.

Même avec un outil parfait qui saurait tout faire à merveille, il reste une variable incompressible : la décision. Un projet demande beaucoup de prises de décisions. Quand un artisan s’attelle à un projet aussi impactant qu’une boutique en ligne, il va devoir prendre un masse de décisions considérables. Et cela prend du temps. Il faut du temps pour prendre conscience de l’impact des choix, étudier à minima les sujets qu’on ne connaît pas, se faire conseiller, avoir la trouille de ses choix et finalement les prendre.

bijoux  Au final le travail qu’à fait Florence était bien plus que de monter un site, c’était une formation accélérée au métier de chef d’entreprise. Elle a passer son épreuve avec brio. Jugez plutôt!

PS : Si vous avez envie de vous faire plaisir, profitez-en aujourd’hui. Le succès ne devrait pas tarder à rendre ces petits bijoux moins accessibles 🙂