Ma formation initiale se caractérise par une approche technique autant qu’humaine des sciences et de la culture. Après un bac scientifique, j’ai commencé des études d’histoire de l’Art en faculté, poursuivi en réalisant un diplôme d’ingénieur culturel ou de commerce appliqué aux marchés culturels. Quelques années plus tard, pour des raisons d’orientation professionnelle à une époque où les formations au multimédia n’existaient pas encore, je passais un diplôme de développeur informatique pour me consacrer pour 15 années à la conception et à la réalisation de projets multimédia, CD-ROM puis très vite à Internet.

Je n’ai pas été un bon élève dans le système scolaire. J’avais parié une bouteille de champagne avec le directeur des études de mon lycée que j’aurais mon Bac. Lui n’y croyais pas, mon petit 8 de moyenne ne l’encourageait pas à miser sur moi. Il a perdu. Et nous avons bien bu, comme promis. Mon niveau était moyen mais ma volonté était supérieure. Le Bac, je le voulais pour moi, pour m’émanciper. J’ai appris cette année là que le désir compte autant que la préparation dans la réussite.

J’ai été excellent par la suite quand je me suis passionné pour ce que je faisais. J’ai eu mes épreuves d’histoire de l’Art en fac avec mention alors que j’avais le handicap d’être daltonien, et j’ai fini premier les trois années de l’école de commerce qui m’a formé par la suite à la gestion des activités culturelles. J’ai appris que le niveau dépend de la motivation.

J’aimais particulièrement l’alternance vivante entre les cours de finances et d’histoire de l’art du moyen âge, la comptabilité et la philosophie de l’esthétique ou encore le marketing et le mobilier ancien. J’adorais faire travailler mes deux cerveaux.

J’ai appris de cette formation que rare étaient les individus qui apprenaient à se servir de leur deux hémisphères. Chacun misait principalement sur l’un ou l’autre, comme s’il devait faire allégeance à la logique ou à la sensibilité. J’avais décidé de faire fonctionner toute ma tête et pas seulement la moitié. Et cela été plus performant à la longue.