Vie professionnelle

La vie professionnelle est un parcours qui commence après la formation initiale et se finit à la retraite quand on la regarde sous l’angle de notre cadre social. Ces étapes de la vie qui semblent s’enchaîner naturellement sont en fait le fruit d’une vision artificielle de la vie d’un être humain.

Dans ce schéma, l’atteinte du bonheur consiste à atteindre l’âge de la retraite avec un bon pécule, une bonne rente et sans être trop abîmé par les années de labeurs pour pouvoir jouir enfin de ces dernières années de vie ou le labeur a disparu. Pour les plus ambitieux, le bonheur sera de se mettre à la retraite avant l’âge de la retraite en ayant fait une belle faire, gagné un gros pécule, ou en étant devenu riche et célèbre. La vie professionnelle devient dans ce cadre une contrainte à gérer pour atteindre le bonheur lorsque l’on se sera débarrasser de sa vie professionnelle. Cette vision consiste à renoncer à être heureux la plus grande partie de sa vie.

Les sociétés industrialisées comme la nôtre ont cassé le rythme de vie naturelle de l’être humain pour le soumettre aux exigences d’un rythme de vie dicté par les besoins de production urbains et industriels. Les cadres sociaux (éducation, travail, retraite) sont calibrés pour servir ces objectifs industriels. Ils ne fonctionnent que quand l’individu s’y soumet.

Lorsqu’un individu fonctionne de manière naturelle, ce qui est le plus sûr chemin pour être heureux et en bonne santé durablement, et non plus selon cadres artificiels de vie, lorsqu’il s’exprime par ses envies et sa créativité et se relie au vivant, il ne peut plus fonctionner dans ces cadres sociaux.

La vie naturelle d’un être humain n’est pas construite de cette manière. Un être humain qui vit naturellement est actif jusqu’à la fin de ses jours ou presque. Il prend tout au long de sa vie de nombreuses retraites, moment de pause, inter saison ou son activité est plus lente, il prend de nombreux moments de pause dans sa journée, et ainsi, il garde santé et vitalité pour vivre jusqu’à la fin de ses jours dans un état de bonheur bien supérieur à ce que nous avons atteint avec le système « salariat, congés payés et retraite ». Ce système est en train de mourir. On le sait, alors aujourd’hui la question n’est pas de savoir quand nous serons à la retraite, mais plutôt, quand déciderons nous d’être heureux dans notre vie professionnelle.

Quand on regarde les choses sous cette angle, on ne peut plus chercher la performance technique dans le coaching de vie, mais plutôt rechercher l’accompagnement vers la mise en place d’une vie professionnelle harmonieuse. Dans cette optique, trois sujets me semblent essentiels dans l’étude de la vie professionnelle : l’orientation, le positionnement et le développement de l’individu dans sa vie professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>