Il y a environ 1 an et 8 mois, j’ai pris rendez-vous avec une voyante. Première expérience ! Le rendez-vous était enregistré sur des cassettes.

J’écoutais religieusement et timidement ce qui m’était dit.
« Vous allez vous affirmer dans votre côté masculin». « Ah bon, moi qui croyait devoir développer encore plus mon côté intuitif et féminin avec l’astrologie, quelle drôle de vision de moi dans le futur ! » 

Je n’avais aucune idée de ce que cela pourrait prendre comme forme. Aujourd’hui j’en comprends bien le sens.A l’époque, je venais de me séparer de ma deuxième femme depuis 4 mois. Le moteur de cette séparation était le fait que je ne pouvais pas offrir un foyer juste pour chacun de mes enfants.

J’ai donc pris la décision de cette séparation pour établir mon propre foyer dans le respect de chacun de mes trois enfants.  J’avais conscience de cela, je n’avais pas conscience de ce que cela allait impliquer par ailleurs dans l’évolution de « mon côté masculin ».

Dans ma compréhension du monde à l’époque, ma culture, mes réflexes, mes travers, j’avais toujours fonctionné en utilisant un côté très féminin intuitif et maternel très fort chez moi pour compenser un manque par ailleurs, une peur aussi pêut être. En créant un autre foyer, je n’imaginais pas une seconde transformer cet aspect de moi-même pour évoluer vers un positionnement plus masculin, plus affirmé. Je ne pensais pas avoir à réviser quoique ce soit dans ce domaine.

Donc cette révélation m’a totalement surpris sans pour autant la trouver bizare ou mal à prpopos. Je n’étais pas à l’aise avec ce côté masculin que j’associais plus à la brutalité, à l’arrogance, à l’orgueil, à un manque d’écoute et de sensibilité. J’acceptais que j’avais quelque chose a développer de ce côté là.

Au fond de moi, en décidant cette séparation, j’avais accepté et posé une transformation. Cette transformation. C’était inévitable, incontournable. Pour devenir le père que je voulais être, il fallait poser tout une affirmation de moi qui n’était pas encore là.

La vie s’est chargée toute seule de faire émerger en moi ce côté masculin en m’envoyant toutes sortes d’épreuves petites et grandes
. Avec le recul, certaines m’amusent, mais lorsque j’avais le nez dedans… quel dépassement à chaque fois !  Si je les refusais, je ne réalisais pas mon souhait d’offrir à mes enfants un foyer juste et sain. Car il n’est de foyer juste et sain sans que l’homme prenne sa place d’homme et la femme sa place de femme. Des épreuves, j’en ai eu des centaines. Des dépassements à réaliser aussi. A 40, 41, 42 ans, apprendre à se positionner, à dire non, à prendre sa place est un travail quotidien. Quelque fois harassant.

Cette première consultation a lancé un spot de 2 ans sur ma vie en partant de mon intention la plus profonde, la plus pure, celle qui avait lancé une vague, une lame de fond dans ma vie qui, même si elle ne se voyait pas en surface, était en train de vibrer et de s’amplifier à la manière d’un tsunami. Une intention si profonde que moi-même, je ne pouvais réellement mettre de réalité sur ce qui m’était dit « j’allais développer mon côté masculin ». Mais qu’est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? La force de cette voyante était de s’être branché chez moi sur mon intention la plus solide, la plus ferme, la plus importante, même si en surface, je n’avais pas conscience de ce que cette intention allait bousculer dans ma vie.

Et elle m’a présenté mes évolutions futures pour que je puisse m’y préparer et ne pas être trop bousculé par mon désir. Car il s’agissait bien de MON désir et de rien d’autre !

J’avais émis le souhait de réaliser quelque chose, mais je ne savais pas par quels genres d’entraînements et de transformations je devrais passer pour y arriver. Elle le voyait ! J’avais émis l’envie d’atteindre le sommet de la montagne depuis ma petite prairie dans la vallée, et je ne voyais ni les crevasses, ni les cols, ni les corniches, à peine un chemin. Elle les voyait !

Nous sommes tous entrain de construire nos vies sur des plans d’intention de natures différentes, conscients ou non de ce qu’impliquent nos demandes.

Notre intention la plus profonde n’a souvent que peu d’écho visibles dans la vie de tous les jours si bien qu’on ne réalise pas que les épreuves que nous rencontrons ne sont que la réponse à cette intention la plus profonde. Et cela nous déroute. A force d’en avoir marre de son job, on finit vraiment par le perdre, même si une partie de nous, plus superficielle, craint de devoir affronter le chômage, la recherche d’emploi ou de clients.

Cette voyante m’a éclairé sur les conséquences de mon intention. Elle a ressenti la transformation en moi et elle a vu ce que cette intention allait développer.

Vous qui suivez ce blog, vous la connaissez bien cette voyante.

Alors, la prochaine fois qu’elle vous expliquera qu’elle n’est pas voyante, faite comme moi, souriez intérieurement, souriez extérieurement et remercier la de toute votre âme d’avoir cette clairvoyance et d’en avoir assumé la responsabilité avec autant de courage, de pureté de cœur et d’esprit !
Car la raison pour laquelle elle peut toucher, voir et ressentir en nous l’intention la plus pure et la plus profonde, si la Vie lui a donné ce don, c’est parce qu’elle a elle-même cette pureté d’intention de voir s’épanouir en chacun de nius le potentiel le plus élevé.

Elle est grande cette voyante, moi,  je vous le dis !
Elle est immense !